Archive pour juin 2011

 

INGRÉDIENTS (pour environ 800 ml)

4 œufs entiers

60 g de sucre pur canne (ou blanc)

20 cl de crème liquide entière (30%)

14 spéculoos mixés + 4 en morceaux

 

 

 

 

 

Préparation 15 mn

Repos environ 4h

 

Il fait beau voir même très ou trop chaud donc hop pop pop je sors enfin ma sorbetière fraichement (c’est le cas de le dire !) reçue en cadeau Ouf nous sommes sauvés par cette canicule – enfin façon de parler – j’ai cru que jamais elle n’allait faire sa 1ère sortie … la pauvre lol Ce n’est pas le tout de vous raconter des bêtises mais ici c’est les spéculoos qui sont à la fête alors je ne les fais pas attendre plus longtemps ! Vous êtes d’accord … non ?

 

Séparer les blancs des jaunes d’œufs . Mettre les blancs avec une pincée de sel au frigo avec vos fouets pour faciliter la montée en neige !

Dans un grand saladier fouetter les jaunes et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne mousseux .

Monter la crème liquide en chantilly bien ferme puis l’incorporer au mélange précédent .

Sortir les blancs d’œufs du réfrigérateur et les monter en neige très ferme . Ajoutez-les délicatement en mélangeant .

Mixer les spéculoos en poudre et les ajouter à la préparation . Soulever bien la préparation pour incorporer entièrement la poudre de spéculoos .

Couper 4 spéculoos grossièrement et les ajouter . Mettre votre préparation dans votre sorbetière pendant 30/40 mn selon la consistance voulue .

Si vous ne possédez pas de sorbetière verser la préparation dans un moule adapté et laisser prendre la glace au congélateur pendant minimum 4h !

 

Bon rafraichissement 

 

 

 

INGRÉDIENTS (pour 1  moule carré de 23 cm)

350 g de pâte sucrée au cacao

250 g de noix

100 g de sucre en poudre blanc

30 g de beurre demi-sel

100 g de crème fraiche épaisse (2 cs bien bombées)

1 cs d’eau

 

Préchauffage 180°

Cuisson 20 mn

 

Ça faisait longtemps que je n’avais pas fait une gourmandise qui rappelle mes origines hummm ça sent bon le salidou … vous avez deviné ? Avec en plus comme base une pâte sucrée au cacao digne de ce nom (recettes de Pierre Hermé et Christophe Felder) ! Que dire : un délice , un régal , un supplice ? tout ce que vous voudrez lol avec les noix bien imbibées de caramel au beurre salé miammmmmmmmmmmm 😆

 

Sortir la pâte du réfrigérateur et l’étaler au rouleau sur le film alimentaire où elle était emballée pour facilité le déplacement dans le moule ! . Faites la surtout plus grande que la forme de votre moule à tarte et bien épaisse . Prendre le film délicatement sur les cotés , où votre pâte est étalée , puis la renverser à l’envers dans le moule .

La recette de base est pour 500 g de pâte finie mais ici je n’ai utilisé que 350 g ! Vous pouvez congeler le reste ,  en faire des sablés ou tout simplement faire une tarte plus grande pour les gros appétits 😉

Retirer le film du dessus et commencer à foncer votre moule . Enlever l’excédent sur les bords en passant le rouleau à pâtisserie puis piquer le fond !

Cuire la pâte à blanc à four préchauffé (180°) pendant 20 mn .

Décortiquer les noix et les couper en deux puis réserver .

Préparer votre caramel au beurre salé en attendant la fin de la cuisson à blanc . Mettre une cuillère à soupe d’eau dans une casserole à feu doux et le sucre en poudre puis laisser (sans mélanger !) caraméliser . Dès que le mélange est légèrement ambré retirer du feu et incorporer la crème fraiche épaisse que vous aurez au préalable passée 30 sec. au micro-ondes pour la chauffer un peu puis bien mélanger . Attention aux projections car le caramel est brûlant !!!!!

Remettre la casserole sur un feu moyen afin que le mélange avec la crème épaississe et enfin ajouter le beurre salé et 2 pincée de sel (ou fleur de sel) .

Verser les noix dans le caramel et bien mélanger afin qu’elles soient complètement caramélisées !

A la fin de la cuisson de la pâte sucrée sortir votre moule du four et verser le mélange noix/caramel sur tout le fond de tarte puis laisser refroidir .

 

Bon voyage à moitié breton 😉

 

 

 

INGRÉDIENTS (pour 500 g de pâte)

200 g de farine T45

80 g de sucre glace

120 g de beurre ramolli

30 g de poudre d’amandes

1 œuf entier

10 g de poudre de cacao (2 cc bombées)

 

 

Préparation 10 mn

Repos environ 2h

 

Une pâte sucrée très simple à réaliser et en plus bien fondante … craquante et chocolatée bien sûr ! C’est un gloubiboulga (enfin presque) de deux recettes piochées ici et là qui sont quand même celles de Christophe Felder et Pierre Hermé s’il vous plait ! Bien évidement je n’ai pas pu résister à mettre mon grain et changer quelques ingrédients ou ne pas les mettre carrément … oui oui j’ai osé même auprès de 2 aussi grands pâtissiers lol

 

Verser la farine et le sucre glace dans un saladier puis tamiser – à l’aide d’un batteur avec fouets métalliques ou un chinois – et réserver .

J’ai utilisé mon robot (mettre le couteau plastique) mais vous pouvez tout à fait pétrir à la main !

Couper le beurre en morceaux et le verser dans le bol de votre robot . Commencer à mixer pour que le beurre devienne lisse !

Incorporer ensuite la poudre d’amandes, l’œuf entier, le mélange farine/sucre glace tamisé et enfin le cacao .

Mixer l’ensemble des ingrédients jusqu’à ce que la pâte forme une boule et se détache des parois du bol .

Sortir votre boule de pâte du robot et l’envelopper dans du film alimentaire pour la réfrigérer pendant au moins 2h . Le froid facilitera le travail de la pâte !

La pâte sucrée vous servira en fond de Tarte aux noix , citron , chocolat etc ou tout simplement pour réaliser des sablés . Elle est plus facile à travailler que la pâte sablée et est surtout moins fragile .

 

Vous pouvez également l’aromatiser au gré de vos envies (vanille , cannelle , noisettes …) 😉

 

 

 

INGRÉDIENTS (pour 12  rochers)

130 g de sucre

200 g de noisettes entières décortiquées (150 g + 50 g)

100 g de chocolat au lait

200 g de chocolat noir

 

 

 

 

 

 

Préchauffage 180°

Cuisson 10 mn

 

Alors là je ne vais pas vous faire un long discours car finalement un rocher presque comme des Suchard ça se croque … déguste … savoure épicétout lol c’est déjà bien long à faire alors autant écourter ! Vous pouvez aussi découvrir ma version du rocher à la noix de coco cœur noisette

 

Pour le praliné maison :

Torréfier les noisettes sur une plaque à four garnie de papier sulfurisé pendant 10 minutes dans un four préchauffé à 180 ° . Enlever la peau en frottant les noisettes entre vos mains puis réserver .

Mettre le sucre dans une casserole à feu doux . Laisser cuire jusqu’à l’obtention d’un caramel bien ambré mais sans mélanger ! Ajouter les noisettes entières (150 g) au caramel en mélangeant bien pour toutes les enrober puis retirer du feu . Reprendre votre plaque à four avec le papier sulfurisé puis verser les noisettes caramélisées pour qu’elles refroidissent .

Lorsque vos noisettes au caramel sont froides casser un peu en morceaux puis mixer au robot . Si vous n’avez pas un engin de compét’ il faudra au moins 20 bonnes minutes pour obtenir la pâte praliné bien lisse . D’ailleurs il a bien failli rendre son âme mais ouffffff le praliné est une tuerie c’est le principal hihi

 

Pour les rochers :

Dans un grand bol fondre au micro-ondes (très doucement) les 100 g de chocolat au lait .  Ajoutez-le ensuite au praliné puis mélanger l’ensemble !

Placer votre bol au frais afin de faciliter la préparation en boule des rochers ! (minimum 30 minutes) .

Une fois que le mélange a bien durci sortez votre bol . Prélever à la main un peu de pâte puis former une boule que vous aplatirez un peu en dessous pour qu’ils puissent tenir debout !

Mettre vos rochers au fur et à mesure sur du papier sulfurisé puis remettez au réfrigérateur pour les durcir à nouveau .

Pendant ce temps préparer l’enrobage des rochers . Mettre en morceaux les 50 g restants de noisettes (avec un casse-noix c’est plus facile pour les hacher qu’au couteau) puis fondre le chocolat noir et enfin mélanger le tout .

Sortir les rochers du réfrigérateur et les plonger dans votre mélange précédent pour bien les enrober . Je me suis servie d’une pique en bois ! Les remettre sur le papier sulfurisé et au frais pour que l’enrobage au chocolat noir et noisettes durcisse .

 

Si vous ne pouvez pas attendre tellement c’est tentant précipitez-vous dessus car je pense que bien des p’tites mains ou des gros doigts passeront par là

 

 

 

INGRÉDIENTS (pour 1  moule de 20 cm)

150 g de farine T45

100 g de sucre pur canne

4 œufs entiers

1/2 cs de cacao en poudre Valrhona®

200 g de cerises au sirop (≏ 50)

40 cl de crème liquide 30 % + 30 g de sucre

 

 

 

 

 

Préchauffage 180°

Cuisson 30 mn

Repos environ 2h

 

 

Un de mes (nombreux) gâteaux préférés … c’est bien une bonne forêt noire donc tout naturellement je me suis penchée sur cette recette du blog Les gâteaux magiques d’Alilo et j’ai participé au concours organisé où il fallait réaliser un des très gourmands desserts ! pfiouuu ce ne fut pas une mince affaire pour choisir ,  j’ai cogité 3 semaines quand même pour savoir ce que j’allais réaliser tellement Alilo regorge de merveilles !  Et puis le cœur a parlé finalement plutôt que la raison lol

 

 

Préparer tout d’abord la génoise afin de la cuire et qu’elle refroidisse ! Munissez-vous d’un cercle à pâtisserie extensible assez haut (minimum 6 cm) que vous réglerez sur 20 cm ou d’un moule à charnières. Poser votre cercle/moule sur du papier sulfurisé dans une plaque à four . J’ai graissé et fariné pour démouler plus facilement !

Séparer les jaunes des blancs d’œufs puis réserver dans 2 bols . Mettre au frais (seulement les blancs) avec une pincée de sel afin de faciliter la montée en neige !

Mélanger la farine et le cacao . Sortir vos blancs d’œufs pour les monter en neige bien ferme et ajouter le sucre en une seule fois puis battre de nouveau . Incorporer ensuite les jaunes d’œufs et la préparation farine/cacao en continuant de mélanger afin d’obtenir une pâte bien homogène .

Verser la pâte à génoise dans votre cercle/moule à charnières et enfourner pour 30 à 35 mn selon la grosseur . Planter une lame au cœur pour vérifier la cuisson , elle doit être sèche !

Sortir la génoise du four et enlever le cercle pour la couper en 3 pour obtenir des disques . Poser au fond de votre cercle/moule le 1er disque , l’imbiber de sirop de cerises puis disposer sur le dessus les cerises en rond . J’en ai mis à peu près 25 par étages !

Préparer ensuite la chantilly en fouettant 20 cl de crème liquide puis ajouter petit à petit 30 g de sucre . Pour la proportion de sucre ,  j’ai mis 50 g par rapport à la recette initiale mais j’ai trouvé que c’était vraiment trop sucrée donc à doser selon vos goûts ! Vous pouvez aussi utiliser du sucre glace si votre sucre n’est pas assez fin .

Verser la moitié de la chantilly sur les cerises et égaliser à la spatule . Mettre le 2ème disque de génoise sur le dessus délicatement puis répéter les étapes précédentes .

Finir par le dernier disque en l’imbibant également de sirop et  laisser la forêt noire au frais pour 1h30 .

Après ce laps de temps , refaire une chantilly très ferme avec les 20 cl de crème liquide restants . Sortir la forêt noire du réfrigérateur , enlever le cercle/moule puis la recouvrir entièrement avec la chantilly à l’aide d’une grande spatule . Pour lisser je me suis servie de mon peigne patissier ! Décorer avec des copeaux de chocolat noir sur le dessus . Pour les réaliser prenez un économe et « éplucher » le bord .  2/3 carreaux de chocolat suffisent !

Avant de la déguster remettez la forêt noire au frais et surtout ne la sortir que lorsque vous servirez ! Oui je sais c’est un supplice mais la patience paie toujours 😉

 

 

 

INGRÉDIENTS (pour 1 brioche et 4  briochettes)

300 g de farine T45

30 g de sucre pur canne

160 g de beurre demi-sel (ou doux)

3 œufs entiers + 1 jaune pour la dorure

10 g de levure fraiche + 10 cl de lait tiède

34 pralines roses

 

 

 

Préchauffage 180°

Cuisson 20 mn

Repos environ 4h + 1 nuit au frais

 

Enfin j’ai pu essayer la fameuse et délicieuse brioche très girly ! Après avoir fait limite tous les magasins de France et de Navarre lol j’ai trouvé les pralines roses de mes rêves . Je ne perds pas de temps à blablater car vous avez du pain sur la planche et oui c’est long mais votre patience sera récompensée Une gourmandise toute colorée , très moelleuse et aérienne en vaut la peine !


Préparer tout d’abord la levure en l’accompagnant de lait tiède et d’ une cuillère à café de sucre . Laisser reposer 5 à 10 min pour que la levure commence à gonfler et remonte à la surface du lait .

Sortir le beurre pour qu’il soit un peu mou mais pas fondu (ramolli) , le découper en cube pour faciliter son incorporation à la pâte puis réserver .

Dans un grand récipient , mélanger la farine , le sel et le sucre . Ajouter les œufs et la levure préparée puis mélanger énergiquement afin d’obtenir une pâte lisse ! Rajouter  le beurre ramolli en une seule fois puis battre de nouveau pour que le beurre soit bien incorporé . Pour pétrir utiliser de préférence un batteur muni de crochets en fer !

Filmer le saladier ou couvrir d’un couvercle et laisser en pousse dans un four éteint (ou dans une pièce chauffée) . Elle doit doubler de volume au bout de 1h30/2h !

Après la pousse ,  il faut « casser » la pâte en la retravaillant directement dans le saladier . Remettre le film sur votre récipient et laisser au repos au réfrigérateur toute une nuit (à peu près 12h) .

Le lendemain , sortir votre pâte du frais et la mettre sur votre plan de travail fariné généreusement .

Couper 4 morceaux de pâte à peu près égaux (100 /120 g) pour faire tout d’abord vos briochettes . Prélever un peu de pâte (environ 40 g) dans votre morceau puis faites une petite boule et réserver . Aplatir le reste pour mettre les 5 pralines roses et refermer la pâte sur elle-même . Mettre votre briochette formée dans un moule (beurré/fariné) , placer sur le dessus la petite boule et déposer 1 praline en l’enfonçant légèrement .

Pour la grande brioche reprendre la pâte qui reste et l’étaler sur le plan de travail fariné en rectangle . Concasser 10 pralines roses à l’aide d’un casse noix et les émietter partout sur la pâte . Plier la pâte sur elle-même en commençant par le haut , le bas puis les 2 côtés . Elle doit former une boule ! Mettre votre brioche dans un moule adapté pliage en dessous .

Après avoir confectionné toutes vos brioches remettre en pousse dans un four éteint pendant à peu près 2h . A vous de voir pour le temps , elles doivent à nouveau doubler de volume !

Au bout de ce laps de temps , sortir vos brioches pour les dorer avant la cuisson . Dans un petit bol , délayer 1  jaune d’œuf avec une cuillère à café de sucre et d’eau froide puis badigeonner au pinceau les brioches avec ce mélange .

Enfourner sur une plaque ou une grille à four chaud (180 °) pendant 20 mn . Les brioches sont cuites quand elles sont bien dorées sur le dessus !

 

Régalez-vous avec ces belles brioches vêtues de roses 

 

 

 

INGRÉDIENTS (pour 15 navettes)

250 g de farine T45

1 œufs entiers + 1 jaune

1 sachet de levure briochin ou 10 g de levure fraiche

10 cl de lait tiède

80 g de beurre demi-sel (ou doux)

30 g de sucre de canne bio (ou blanc ou complet)

 

 

 

 

 

Préchauffage 180°

Cuisson 7/8 mn

Repos environ 5 h en plusieurs étapes

 

Une autre recette inspirée du livre tout rose de Christophe Felder ! C’est la leçon n° 166 mais avec quelques petites modifications car la première fois j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup trop de beurre et que les petits pains avaient séchés très vite . Du coup , le résultat ne me plaisait pas du tout tant par le goût que par l’esthétisme . Et là miracle lol le 2ème essai fut parfait…ils n’étaient pas secs et sont restés très moelleux et goûteux même après plusieurs jours !

 

Commencer par préparer la levure dans un bol avec le lait tiède . Laisser au repos à peu près 5 mn jusqu’à ce que la levure remonte et forme une « mousse » !

Verser la farine et le sucre dans un grand saladier puis mélanger . Ajouter l’œuf entier et la levure puis pétrir afin de former une boule ferme et homogène .

Ajouter le beurre coupé en morceaux et pétrir pour bien l’incorporer à la pâte  . Couvrir et laisser pousser à température ambiante pendant à peu près 1h30/2h selon la saison . Elle doit doubler de volume !

Après la pousse , mettre votre pâte sur votre plan de travail fariné puis l’aplatir avec vos deux mains pour la dégazer . Donner lui une forme rectangulaire et placer la pâte dans un récipient adapté (boite de conservation rectangulaire par exemple) ou envelopper dans un film plastique que vous mettrez au réfrigérateur pendant 2h environ . Elle va à nouveau gonfler et durcir ce qui permettra de mieux la travailler !

Sortir la pâte du réfrigérateur et couper des morceaux rectangulaires d’à peu près 30/40 g . Ne les faites pas plus gros car ils vont prendre beaucoup de volume en pousse ! Les aplatir un peu et plier d’abord le haut (dans la largeur) puis le bas . Le rouler ensuite sur lui même pour former un boudin fin .

Préparer votre plaque à four avec du papier sulfurisé ou directement sur une toile de cuisson (exopat) puis déposer vos petits pains navettes pliure en dessous pour ne pas qu’ils s’ouvrent pendant la pousse et bien les espacer . Les laisser en pousse dans votre four éteint pendant 1h30/2 h !

Après la pousse sortir les petits pains pour les dorer au jaune d’œuf battu où vous ajouterez 1 cuillère à café d’eau et une pincée de sucre . Enfourner à chaud pendant 7/8 mn à peu près selon votre four .

 

Les navettes se conservent très bien pendant au moins 3 jours dans une boite hermétique … enfin si vous avez réussi à ne pas les engloutir avant hihi