Archive pour septembre 2011

 

INGRÉDIENTS (pour environ 700 ml)

3 mangues (environ 700 g)

50 g de sucre de canne (ou blanc)

5 cl d’eau

1 cs bombée de sirop de grenadine

 

 

 

 

Préparation 15 mn

Sorbetière 30 mn

Repos minimum 2h au congélateur (sans sorbetière)

 

Je vous ai déjà dis que je n’allais pas céder à la pression de l’automne qui arrive donc pas question de ranger définitivement ma sorbetière ! Surtout que si vous suivez bien elle m’a lâchée mais heureusement la madame du service client a senti mon désespoir et hop sous 8 jours réception d’une toute belle et sans défaut lol Il faut tout de même que je l’inaugure sait-on jamais hihi Bon tout ça pour vous dire que c’est trop bon , onctueux à souhait et très fruité

 

Commencer par préparer le sirop pour qu’il puisse refroidir ! Verser l’eau , le sucre et le sirop de grenadine dans une casserole à feu doux . Laisser fondre le sucre jusqu’à ébullition puis retirer du feu et réserver .

Eplucher les mangues , retirer les noyaux et prélever la chair à l’aide d’une cuillère . La mixer très finement afin d’obtenir un coulis puis ajouter le sirop refroidi . Bien mélanger le tout !

Verser votre préparation à la mangue dans votre sorbetière et turbiner pendant à peu près 30 minutes . Lorsque le sorbet a pris la consistance voulue le transvaser dans un bac adapté à la congélation . Laisser prendre le sorbet minimum 2 heures !

Si vous n’avez pas de sorbetière , verser le sorbet mangue dans un bac adapté et laisser à la congélation au minimum 2 h . Sortir le sorbet plusieurs fois pour le fouetter et ainsi éviter qu’il y ait des cristaux qui se forment !

 

Evadez-vous avec ce plaisir glacé exotique

 

 

Si vous voulez suivre mes aventures sucrées, salées, chocolatées, caramélisées etc la Newsletter est de sortie ! N’hésitez pas non plus à laisser votre p’tit mot gourmand c’est précieux 😉

 

 

INGRÉDIENTS (pour 12 falafels)

1 boite de pois chiches (265 g égouttés)

1/2 oignon blanc

3 cs de Maïzena sans gluten (ou farine)

1/2 botte de persil frais (ou coriandre)

2 cs d’huile ail et gingembre (ou huile d’olive ou huile de sésame)

 

 

 

Préparation 10 minutes

Repos au réfrigérateur 30 minutes

Cuisson environ 5 minutes

 

Je continue la semaine libanaise avec des boulettes de pois chiches appelées « falafel » qui sont très consommées au Liban notamment en sandwich avec du pain pita et des crudités ! Les falafels s’accompagnent parfaitement avec le houmous proposé dans ma dernière publication 😉 J’ai voulu une recette très simple pour que vous puissiez la réaliser facilement donc je n’ai pas ajouté de fèves , de coriandre et de cumin qui sont normalement utilisés ! Allez chiche vous les essayez et vous me direz !?

 

Dans le bol de votre robot ou mixeur mettre  les pois chiches égouttés , l’oignon émincé grossièrement , le persil , l’huile et la farine . Mixer tous les ingrédients pour obtenir une pâte homogène qui ressemble à une purée !

Avec la pâte obtenue , former des boulettes à la main d’à peu près 30/40 g .  Attention de ne pas les faire trop petites sinon elles vont se détacher à la cuisson ! Réserver au réfrigérateur les boulettes de falafel dans une assiette minimum 30 minutes . C’est l’astuce que j’ai trouvé afin qu’elles soient plus fermes et cuisent sans s’effriter !!!!!

Dans un wok , sauteuse ou poêle assez haute verser suffisamment d’huile pour que les falafels soient entièrement immergés . Faire frire dans une huile très chaude en les retournant pour une cuisson uniforme . Les falafels doivent être légèrement dorés !

Dans une assiette placer un papier absorbant et déposer les falafels pour enlever l’excédent d’huile . Afin de ne pas avoir de goût trop prononcé d’huile j’utilise celle de pépin de raisin !

 

Pour un mezzé simple avec le pain pita , le houmous et les falafels vous pouvez faire une salade de tomates / concombre arrosés de citron , d’huile ail/gingembre ou sésame et de persil . C’est très léger et frais 😉

 

 

Si vous voulez suivre mes aventures sucrées, salées, chocolatées, caramélisées etc la Newsletter est de sortie ! N’hésitez pas non plus à laisser votre p’tit mot gourmand c’est précieux 😉

 

 

INGRÉDIENTS (pour 4 pitas de 100 g)

250 g de farine

12 cl d’eau tiède

2 cs d’huile d’olive (ou de sésame)

1 cc de levure

1 cc de sel

 

 

 

Préparation 10 mn

Repos 2h + 1h

Préchauffage 240°

Cuisson 5 mn à 200°

 

Le Liban est toujours à l’honneur cette semaine avec le pain pita pour tartiner le houmous ou le garnir avec des falafels . La recette est très simple , demande peu de temps mais surtout quel régal ! Je l’ai réalisée plusieurs fois avant de vous la délivrer pour être sure de la réussite chez vous 😉 La pita peut être garnie de ce que vous voulez pourvu que ce soit généreux . Allez hop il est temps de pétrir pour un mezzé convivial qui est un vrai moment de partage comme dans la tradition libanaise !

 

Dans un grand saladier , mélanger la farine et le sel pour tamiser à l’aide d’un batteur (crochets à pétrin) ou un robot .

Faites un puits dans la farine puis ajouter la levure . Verser dessus un peu d’eau tiède pour la réactiver et laisser agir 5 minutes !

Lorsque la levure est prête verser le reste d’eau tiède ainsi que l’huile puis pétrir au robot/batteur . Finir à la main et former une boule bien homogène !

Couvrir le saladier et laisser en pousse pendant 2 h à température ambiante . L’idéal étant dans un micro-ondes éteint qui fait office d’étuve !

Après le temps de repos , la pâte aura doublé de volume et fera à peu près 400 g . La diviser en 4 pâtons de 100 g . Vous pouvez également faire des pitas plus épaisses en divisant la pâte en 2 !

Pétrir sur une planche chaque pâton pour les former en boule puis remettre en pousse sans couvrir pendant environ 1 h . Je mets mes pitas sur une grille dans mon four éteint !

Après cette 2ème pousse sortir les pitas du four et préchauffer à 240 ° avec votre plaque où vous les cuirez pour qu’elle soit très chaude aussi . Pendant que votre four chauffe , aplatir les pâtons à la main puis les étaler au rouleau afin d’obtenir des galettes rondes épaisses de diamètre 15/16 .

Avant d’enfourner vos pitas les humidifier de chaque côté avec vos mains légèrement mouillées ! Baisser votre four à 200 ° et déposer les pains sur la plaque chaude .

Laisser cuire pendant à peu près 5 minutes selon votre four . Vous verrez que les pitas gonflent … c’est impressionnant 😉

Quand elles sont cuitent les sortir rapidement du four pour ne pas qu’elles se dessèchent ! Pour garder les pitas bien chaudes les mettre dans une assiette couverte au dessus d’une casserole remplie d’eau bouillante . J’ai utilisé mon cuit vapeur à micro-ondes c’était idéal !

 

Bon voyage au pays du partage et mezzé

 

 

Si vous voulez suivre mes aventures sucrées, salées, chocolatées, caramélisées etc la Newsletter est de sortie ! N’hésitez pas non plus à laisser votre p’tit mot gourmand c’est précieux 😉

 

 

INGRÉDIENTS (pour 4 personnes/environ 300 g)

1 boite de pois chiches (265 g égouttés)

3 cs de purée de sésame (tahiné/tahina)

1 citron bio pressé

 

 

 

 

 

 

Préparation 10 minutes

 

J’adore la cuisine libanaise que j’ai découverte il y a bien des années ! Et aujourd’hui je me lance … je suis aidée par un livre gentiment offert qui vient tout droit du Liban  Je commence par cette recette très simple de houmous qui accompagne très bien la suite de mes publications mais il faudra attendre demain … je sais …  je suis sadique  Je vous concocte deux recettes cette semaine pour un mezzé simple comme dans la tradition libanaise !

 

Egoutter les pois chiches en gardant un peu de jus dans un bol pour rectifier à votre convenance la consistante désirée . Les verser dans le bol de votre robot puis mixer jusqu’à ce que les pois chiches forment une « pâte » bien lisse . Ajouter le citron pressé puis la purée de sésame et mixer à nouveau pour que le tout soit bien homogène . Rectifier à ce moment là en rajoutant de la purée de sésame et/ou du jus de pois chiche !

Transvaser le houmous puis réserver au frais . Il faut toujours le sortir du réfrigérateur un peu avant de le déguster !

Vous pouvez ajouter du paprika ou du cumin ainsi que du persil frais ou coriandre pour la décoration .

 

A servir pour un mezzé , en sandwich avec du pain pita libanais , sur du pain arabe ou tout simplement en sauce d’accompagnement pour des légumes crus à tremper

 

 

Si vous voulez suivre mes aventures sucrées, salées, chocolatées, caramélisées etc la Newsletter est de sortie ! N’hésitez pas non plus à laisser votre p’tit mot gourmand c’est précieux 😉

 

 

INGRÉDIENTS (pour 2 personnes)

300 g de sauté de porc

200 g de nouilles de riz

50 g de noix de cajou

sauce soja (sans gluten Tamari) + huile pour wok

2 cc de sel de l’Himalaya Balade à Zanzibar

 

 

Préparation 15 mn

Repos 2h

Cuisson 30 mn

 

Aujourd’hui je vous fais voyager vers des saveurs asiatiques inédites que j’adore avec une petite touche croquante pour mettre à l’honneur Parfums de Table côté salé ! Je vous balade à Zanzibar avec une pincée de sel descendu de l’Himalaya parfumé au gingembre et muscade . Ce mariage d’épices saupoudrées dans la marinade est parfaitement en accord avec ce plat asiatique … un régal qui chatouille subtilement les papilles ! Fermez les yeux et laissez-vous guider par le wok qui vous mènera certainement à la baguette lol

 

Préparer la marinade minimum 2h avant le repas ! Découper la viande en cube et la mettre dans un grand bol . Verser une bonne cuillère à soupe d’huile puis mélanger pour en imbiber le porc . Ajouter ensuite une cuillère à soupe de sauce soja sucrée et saupoudrer d’une cuillère à café sel de l’Himalaya puis mélanger et réserver au frais .

Au bout de ce laps de temps , chauffer votre wok à feu doux avec une cuillère à soupe d’huile et y verser la viande avec la marinade ainsi qu’ une cuillère à soupe de sauce soja sucrée . Remuer de temps en temps pour que la viande soit bien saisie et en milieu de cuisson mettre les noix de cajou préalablement découpées en 2 !

Pour la cuisson des nouilles de riz : les mettre dans un grand saladier ou un plat creux et verser dessus de l’eau bouillante . Saupoudrer d’une cuillère à café rase de sel de l’Himalaya puis mélanger . Couvrir et laisser les nouilles à peu près 10 minutes afin qu’elles ramollissent , s’attendrissent et soient blanches . Il faut remuer de temps en temps à l’aide de baguettes pour ne pas qu’elles se collent entre elles !!!

A la fin de la cuisson de la viande , rajouter les nouilles de riz dans le wok avec une cuillère à soupe de sauce soja sucrée pour bien les imbiber puis mélanger le tout .

 

Dresser dans des bols c’est plus typique à déguster

 

 

Si vous voulez suivre mes aventures sucrées, salées, chocolatées, caramélisées etc la Newsletter est de sortie ! N’hésitez pas non plus à laisser votre p’tit mot gourmand c’est précieux 😉

 

 

INGRÉDIENTS (pour environ 1 L)

4 citrons

4 yaourts natures

60 g de sucre en poudre

4 blancs d’œufs

24 framboises

 

 

 

 

Préparation 15 mn

Repos minimum 2h au congélateur

 

Je vous entends déjà d’ici murmurer mais il fait froid , nous sommes en septembre , la saison d’été est finie et les glaces aussi et bien non de non 😆 Je vous ai dis que je ne voulais pas déjà ranger ma sorbetière … oui je suis têtue et je le reste ! enfin c’est surtout parce que je suis très gourmande de glaces hihi Et puis en plus avoir des plaisirs glacés d’avance au congélateur permet d’avoir toujours un dessert sous le coude rapide et léger ! J’ai adoré l’association citron/framboise et avec le yaourt la glace devient très légère … l’essayer c’est l’adopter 😉

 

Au préalable , séparer les blancs des jaunes d’œufs et les mettre au frais avec une pincée de sel pour faciliter le montage en neige . Mettre également les fouets pour qu’ils soient aussi bien froids ! Presser les 4 citrons en jus .

Verser les yaourts dans un grand saladier avec le sucre et le jus citron pressé puis mélanger au fouet . Sortir les blancs d’œufs du réfrigérateur et les monter bien ferme . Les incorporer délicatement pour arriver à un mélange bien homogène !

Je n’ai pas utilisé de sorbetière pour cette recette car elle m’a juste lâchée à ce moment là 😆 La glace a très bien prise sans être turbinée mais ressemble plus à un granité ! Si vous souhaitez une texture plus onctueuse (sans sorbetière) placer le saladier avec votre fouet au congélateur et fouetter de temps en temps jusqu’à ce que vous obteniez la consistance voulue ! Toutes les 20/30 minutes suffisent en répétant l’opération à peu près 3 fois ce qui permet de briser les cristaux qui se forment .

Verser la glace dans un bac adapté à la congélation ou dans des moules en silicone . J’ai utilisé un moule en forme de tournesol de diamètre 7 cm à 6 empreintes où j’ai ajouté au centre 4 framboises par tournesol .

Le reste de la glace est nature et j’ai pu rempli un moule à 6 gros cannelés . Pour ne pas renverser la glace et éviter la catastrophe du débordement avec les moules en silicone qui sont très souples , je vous conseille de les mettre déjà dans le congélateur avant de les remplir !!!

 

Bon rafraichissement citronné et acidulé 😉

 

 

Si vous voulez suivre mes aventures sucrées, salées, chocolatées, caramélisées … la Newsletter est de sortie ! N’hésitez pas non plus à laisser votre p’tit mot gourmand 😉

 

 

INGRÉDIENTS (pour 1 brioche de 600 g)

250 g de farine T45

3 œufs entiers + 1 jaune d’œuf pour la dorure

30 g de sucre de canne (ou blanc)

1 sachet de levure briochin ou 20 g de levure fraiche émiettée

160 g de beurre demi-sel ramolli (ou doux)

 

 

 

Préchauffage 180°

Cuisson 30 mn

Repos 2 h au réfrigérateur + 1 h30 environ

 

Pour une fois je ne vais pas épiloguer des heures pour faire l’éloge de cette brioche , quand vous la testerez elle parlera d’elle-même ! Bon allez je vous en dis quand même un peu mais en un seul mot : c’est à tomber ! Je n’ai jamais mangé une brioche aussi fondante ce n’est pas possible de décrire ce moelleux…. comment vous le dire ? je ne sais pas ! alors je vous laisse dans votre pétrin et il faudra revenir me dire avant d’avoir tout englouti 😆 La recette de base est celle de Christophe Felder ,  je n’y ai même pas mis mon grain de folie … pour une fois hihi Enfin presque puisque je n’ai pas mis de sel et les temps de pousse sont différents mais le résultat est une tuerie c’est le principal 😉

 

Dans un grand saladier ou votre robot , verser la farine, le sucre , la levure ( non préparée ! ) et les œufs puis pétrir . La pâte à brioche doit être bien homogène et est collante à ce stade !

Couper le beurre ramolli en morceaux et l’ajouter en une seule fois à la pâte . Il doit être complétement incorporer ! Former une boule et couvrir le saladier pour le temps de pousse au réfrigérateur (environ 2h/2h30) , la pâte va doubler de volume et se raffermir .

Au bout de ce laps de temps , sortir votre récipient du frais puis « casser » la boule de pâte en la pétrissant légèrement à la main ou avec une spatule/corne .

Dans un plat adapté au four garni de papier sulfurisé mettre votre pâte à brioche pour la seconde de pousse . Utiliser un plat suffisamment haut car la brioche va prendre à nouveau du volume surtout après à la cuisson ! L’idéal pour une bonne étuve c’est dans le four micro-ondes éteint ou sinon dans votre four traditionnel où vous placerez au-dessus une plaque/lèche-frite à l’envers pour un maximum de chaleur .

Au bout d’1h/1h30 , sortir la brioche et préchauffer le four à 180° ! Pendant ce temps préparer la dorure avec 1 jaune d’œuf et 1 cc d’eau froide puis badigeonner au pinceau toute la surface et enfourner .

Surveiller la brioche pour qu’elle ne brunisse pas trop sur le dessus sinon couvrir avec un papier d’aluminium . Planter une lame de couteau au cœur pour vous assurer de la cuisson , elle doit revenir sèche . La brioche se converse très bien sous une cloche tout en gardant son moelleux pendant plusieurs jours !

J’ai fait aussi l’essai de doubler les proportions en ajoutant du sucre perlé sur le dessus avant la cuisson et en utilisant de la levure fraiche ce qui rend la mie un peu plus serrée mais la brioche reste toujours aussi fondante . La brioche en couronne a plus que doublée de volume à la cuisson et faisait 1kg200 ! Vous pouvez voir les photos dans le diaporama ci-dessous , cliquer dessus pour les agrandir .

 

A déguster à pas d’heure … elle est tellement tentante 😉

 

 

Si vous voulez suivre mes aventures sucrées, salées, chocolatées, caramélisées etc la Newsletter est de sortie ! N’hésitez pas non plus à laisser votre p’tit mot gourmand c’est précieux 😉

 

 

INGRÉDIENTS (pour 4 personnes)

4 pommes rouges (au choix de la variété)

100 g de sucre en poudre

20 cl de jus de pomme frais

2 cc de sucre parfumé Pomme d’Ambre

1/2 jus de citron

8 caramels mous

 

 

 

Préparation 30 mn

Repos minimum 6h au congélateur

 

Aujourd’hui je vous propose une recette de sorbet spécialement créée et imaginée pour mettre à l’honneur Parfums de Table ! C’est un concept sacrément innovant qui allie l’art culinaire et le parfum … du sucre , du sel , du poivre , du cacao et tant d’autres produits originaux pour sublimer les plats . Ce que j’ai particulièrement apprécié , dans cet univers plein de saveurs inédites , ce sont les ingrédients utilisés qui sont exclusivement naturels ! Ici j’ai utilisé le sucre parfumé qui porte le doux nom de Pomme d’Ambre et qui contient un mélange étonnant et détonnant : épices – cannelle et rose … un vrai délice avec ce sorbet qui relève ou révèle subtilement la pomme

 

Laver les pommes sans les éplucher et les évider avant de les couper en morceaux . Presser également le 1/2 citron puis réserver . Dans une poêle à feu doux , verser les pommes , saupoudrer de sucre Pomme d’Ambre et verser le jus de citron puis laisser compoter 10 minutes . A défaut de sucre parfumé vous pouvez ajouter de la cannelle !

Mixer la compote de pommes obtenue et la laisser dans votre robot . Préparer le sirop en faisant bouillir le sucre avec le jus de pomme frais , laisser refroidir puis l’ajouter aux fruits mixés et mélanger à nouveau le tout .

Verser le sorbet à la pomme dans 4 empreintes puis laisser prendre pendant minimum 6 heures ou une nuit . J’ai utilisé un moule en silicone en forme de narcisse de diamètre 7 cm . Placer le moule en silicone qui est très souple dans le bac congélation avant de remplir les empreintes sinon gare aux bêtises 😆

Avant de démouler , fondre les caramels mous au micro-ondes et ajouter 1 cc de crème fraiche épaisse puis bien mélanger . Verser le caramel liquide sur la glace , saupoudrer de sucre Pomme d’Ambre et enfin déguster !

 

Bonne découverte glacée et épicée 😉

 

 

Si vous voulez suivre mes aventures sucrées, salées, chocolatées, caramélisées etc la Newsletter est de sortie ! N’hésitez pas non plus à laisser votre p’tit mot gourmand c’est précieux 😉

 

 

INGRÉDIENTS (pour 2 personnes)

morceaux de poulet cuits

2 œufs entiers (brouillés ou en omelette)

100 g de riz thaï complet + 25 cl d’eau bouillante

1 oignon blanc

2 grosses tomates + 1 petit verre de sauce tomate

sauce soja (sans gluten sauce soja Tamari)

 

 

 

Préparation 10 mn

Cuisson environ 30 mn

 

Un de mes plats préférés très simple mais plein de saveur quand je vais manger sur le pouce dans ma p’tite cantine chinoise ! Ça tombait pile poil pour cette recette car il me restait du poulet cuit de la veille … et oui les restes ça se recyclent ! Je suis assez contente du goût retrouvé , j’ai juste changé le riz blanc en complet et c’était excellent . Allez hop à vos woks mesdames et messieurs

 

Mettre à cuire votre riz selon les instructions données sur le paquet . Je le cuis au micro-ondes 20 minutes à couvert , dans un plat adapté , avec 250 ml d’eau bouillante et 1 cuillère à café de soja salé .

Découper les tomates en morceaux et émincer assez finement les oignons puis réserver !

A 10 minutes à peu près de la fin de la cuisson du riz , chauffer un wok ou une poêle profonde . Verser la sauce soja sucrée (à défaut mettre une cuillère à café de sucre) et les oignons émincés puis les faire revenir à feu doux jusqu’à ce qu’ils soient translucides . Ajouter ensuite les tomates en  laissant mijoter avec les oignons !

Verser les morceaux de poulet et remuer de temps en temps en laissant à feu doux . Si vous n’avez pas de « restes » de poulet vous pouvez tout à fait utiliser des blancs de poulet coupés en lamelles !

Lorsque le riz est cuit l’ajouter dans le wok/poêle et verser à votre convenance de la sauce tomate . Bien mélanger pour que le riz soit bien imprégné et laisser à feu très doux le temps de faire vos œufs brouillés que vous incorporerez en dernier  !

 

A vos baguettes

 

 

Si vous voulez suivre mes aventures sucrées, salées, chocolatées, caramélisées etc la Newsletter est de sortie ! N’hésitez pas non plus à laisser votre p’tit mot gourmand c’est précieux 😉